Lexique de l'ascenseur

 

Agrégat:

Bloc généralement en aluminium et destiné à la régulation de vitesse des ascenseurs hydrauliques. Ce bloc est équipé de vannes et de soupapes destinées à diriger l'huile qui fait se mouvoir le piston. L'agrégat est généralement placé sur la cuve de la centrale hydraulique.

Amortisseur:

Organe constituant butée déformable en fin de course et comportant un système de freinage par fluide ou ressort (ou autre dispositif analogue). 

Ancrage de guide:

Pièce métallique servant à fixer les guides aux murs de la gaine.

Ascenseur:

Appareil élévateur desservant des niveaux définis, comportant une cabine, dont les dimensions et la constitution permettent l’accès à des personnes, se déplaçant le long de guides verticaux, ou dont l’inclinaison sur la verticale est inférieure à 15 degrés. 

Armoire de manœuvre:

Armoire placée en machinerie et contenant les relais, et autres équipements destinés à commander l'ascenseur.

Batterie d'ascenseurs:

Certains immeubles sont équipés de plusieurs ascenseurs répondant à la même boîte de boutons d'appels. On parle dans ce cas de batteries d'ascenseurs.

Boutons d'appel:

On nomme boutons d'appels les boutons installés aux paliers.

Boutons d'envoi:

Les boutons d'envois sont installés dans la cabine.

Cabine:

Organe de l’ascenseur ou du monte-charge, destiné à recevoir les personnes et/ou les charges à transporter. 

Câbles de compensation:

Dans les immeubles de grande hauteur, le poids des câbles de traction devient trop important par rapport à la charge utile de la cabine d'ascenseur. Il existe donc une forte différence selon que la cabine se trouve en haut ou en bas de la gaine. On résout ce problème par l'adjonction de câbles ou de chaîne de compensation. Ceux-ci, d'un poids identique aux câbles de traction sont pendus entre la cabine et le contrepoids et permettent de maintenir l'ensemble en équilibre quelle que soit la position de la cabine.

Câble limiteur:

Câble en acier fixé au parachute de l'ascenseur et se déplaçant avec lui. Lorsqu'en descente ou en montée dans les nouveaux ascenseurs, le câble est bloqué par le limiteur de vitesse, il actionne du parachute et le blocage de la cabine.

Câbles de traction:

Câbles, généralement en acier, destinés à suspendre la cabine au contrepoids et à déplacer ceux-ci. Dans le cas d'ascenseurs hydrauliques (sans contrepoids), ces câbles servent à assurer une multiplication de l'amplitude du piston.

Centrale hydraulique:

La centrale hydraulique est composée d'une cuve étanche contenant une motopompe et de l'huile. Elle est équipée d'un agrégat destiné à réguler la vitesse de débit de l'huile. La vitesse de déplacement de l'ascenseur est directement proportionnelle au débit. La motopompe est uniquement utilisée pour faire monter l'ascenseur. Pour descendre, il suffit de laisser l'huile retourner par gravité vers la cuve en ouvrant une vanne.

Charge nominale ou utile:

Charge pour laquelle l’appareil a été construit et pour laquelle un fonctionnement normal est garanti par le fournisseur. 

Clé de déverrouillage:

Clé de secours destiné à procéder à l'ouverture manuelle d'une porte palière. L'usage de cette clé entraîne toujours la responsabilité de celui qui s'en sert ! Cette clé vous a normalement été remise contre signature d'une décharge. Utilisez-la uniquement en cas d'urgence ! Si vous avez déverrouillé une porte à l'aide de cette clé, il vous incombe de vous assurer que la porte qui a été ouverte est correctement fermée et verrouillé.

Commande de rappel:

Il existe parfois en machinerie un boîtier de manœuvre de rappel destiné à ramener l'ascenseur au niveau d'un palier pour dégager une personne bloquée dans la cabine. Si ce boîtier existe, il faut tenter de déplacer l'ascenseur à l'aide de celui-ci. Si cela ne donne pas de résultat, il faudra couper le courant avant d'effectuer la manœuvre manuellement.

Commande de révision:

La commande de révision est composée d'un boîtier placé sur le toit de la cabine de l'ascenseur. Ce boîtier, équipé de bouton de marche montée et descente ainsi que d'un bouton d'arrêt d'urgence, permet au technicien de manœuvrer, en toute sécurité et à faible allure, l'ascenseur pour inspecter et graisser les organes placés en gaine.

Contrepoids:

Organe mobile de l’ascenseur ou du monte-charge circulant le long de guides verticaux ou faiblement inclinés sur la verticale et constitué par une masse pesante dont le poids contrebalance celui de la cabine et d’une partie de la charge. 

Coulisseaux:

Pièces fixées sur l’étrier de cabine ou de contrepoids afin d’assurer la liaison avec les guides. 

Cuve:

Elément de la centrale hydraulique destinée à contenir l'huile. Les cuves contiennent de l'huile  hydraulique. C'est pourquoi, pour réduire le risque d'incendie, il est interdit d'entreposer des matériaux dans les locaux.

Cuvette:

Partie de la gaine située en contrebas du niveau d’arrêt inférieur desservie par la cabine. 

Duplex:

Batterie de deux appareils. On définirait de même les termes Triplex, Quadruplex, etc. comme étant des batteries de 3,4... appareils. 

Electro frein:

Electroaimant puissant destiné à assurer le dé freinage des mâchoires de frein. Dans le but de permettre un dé freinage manuel, l'électro frein est généralement équipé d'un levier fixé à demeure. Si celui-ci est amovible, il doit être laissé à disposition dans la machinerie.

Electro valve:

Petite valve commandée électriquement et destinée à actionner une valve hydraulique plus importante de l'agrégat d'une centrale hydraulique.

Etrier:

Ossature métallique portant la cabine ou le contrepoids, attelée aux organes de suspension. Cette ossature peut faire partie intégrante de la cabine elle-même. 

Fin de course:

Contact de sécurité placé généralement en gaine et destiné a stopper l'ascenseur en cas de dépassement de sa course normale.

Gaine:

Volume dans lequel se déplacent la cabine et le contrepoids s’il en existe un. Ce volume est matériellement délimité par le fond de la cuvette, les parois et le plafond. 

Garnitures de frein:

Patins de friction en matière spéciale collés ou rivés sur les mâchoires de frein et destinés à bloquer efficacement le tambour de frein.

Gearless:

Terme anglais désignant une machine sans réducteur. La poulie de traction est directement montée sur l'arbre de sortie du moteur. L'atout principal de ce type de machine est, qu'elle permet un déplacement très rapide de la cabine. 

Guides:

Organes assurant le guidage de l’étrier de la cabine ou du contrepoids, s’il en existe un. 

Hydraulique:

Système de commande du mouvement des ascenseurs basée sur la poussée des liquides. L'ascenseur est suspendu à un piston destiné à contenir de l'huile. Une centrale hydraulique est chargée de pomper de l'huile dans le piston pour faire monter l'ascenseur. Pour le faire redescendre, la centrale récupère l'huile dans sa cuve. Avantage principal : Les systèmes hydrauliques sont capables de soulever des centaines de tonnes. Inconvénient majeur : Le bruit, le prix d'achat et le coût d'exploitation plus onéreux.

Inverseurs d'étages:

Sur les anciens ascenseurs, contact inverseur qui était placé en gaine à chaque étage et servait de sélecteur d'étages.

Limiteur de pression:

Soupape de sécurité équipant les centrales hydrauliques et destinées à limiter la pression de l'huile dans les canalisations du système.

Limiteur de vitesse:

Organe qui, au-delà d’une vitesse de réglage prédéterminée, commande l’arrêt de la machine et, si nécessaire, provoque la prise du parachute. 

Niveau:

Terme générique désignant : sous-sol, rez-de-chaussée ou hall d’entrée et étages. 

Machinerie:

Local généralement placé au-dessus ou au niveau le plus bas de la gaine et destiné à contenir l'armoire de manœuvre et le système de traction. Aussi appelé "salle des machines".

Mâchoires de frein:

Pièces métalliques équipées de garnitures de friction et épousant la forme du tambour de frein. Les mâchoires, destinées à immobiliser l'ascenseur sont appliquées fermement contre le tambour par des ressorts.

Manœuvre à blocage:

Manœuvre permettant l’enregistrement d’un seul ordre et interdisant l’enregistrement de tout appel ou envoi pendant la commande satisfaisant le premier.

Manœuvre collective:

Manœuvre permettant l’enregistrement de certains ordres d’appel ou d’envoi à quelque instant que ce soit. 

Manœuvre sélective:

Manœuvre conjuguant rationnellement l’action de deux appareils au moins disposés en batterie. Une manœuvre sélective peut être ou non collective.

Moteur de traction:

Moteur équipant le treuil de l'ascenseur et placé dans la machinerie.

Parachute:

Organe mécanique destiné à arrêter et à maintenir à l’arrêt la cabine ou le contrepoids en cas de survitesse en montée et descente ou de rupture des organes de sus- pension.

Pendentif ou câble souple :

Conducteurs électriques multiples câblés sous une gaine et raccordant la cabine avec les lignes électriques fixes. 

Pèse-charge:

Dispositif généralement placé sur l'étrier de suspension cabine et destiné à informer le tableau du poids occupant la cabine d'ascenseur. C'est ce dispositif qui ne laisse pas démarrer la cabine si elle est trop chargée.

Piston:

Vérin placé dans la gaine et assurant le déplacement des ascenseurs hydrauliques . Lors du remplissage du piston par de l'huile, celui-ci s'allonge et fait monter la cabine.

Pompe à main:

Dans le cas d'une centrale hydraulique, pompe manuelle destinée à faire monter de quelques centimètres l'ascenseur pour le dégager de son dispositif de parachute. On n'utilise la pompe à main que s'il n'est pas possible de faire descendre l'ascenseur à l'aide de la soupape de descente manuelle.

Porte automatique:

Porte dont l’ouverture et la fermeture sont commandées directement par un mécanisme avant le déplacement de la cabine. 

Porte cabine:

Porte à fermeture généralement automatique destinée à confiner l'utilisateur dans la cabine pendant le déplacement de celle-ci, lui interdisant tous contact avec les parties extérieures à la cabine.

Porte palière:

Porte de la gaine permettant à chaque étage l’accès de la cabine. 

Poulie de déflexion:

Poulie placée à proximité de la poulie de traction servant à décaler les câbles traction.

Poulie de renvoi:

Poulie tournant librement et destinée à guider les câbles entre la cabine et le contrepoids.

Poulie de traction:

Poulie équipée généralement de gorges taillées en forme de V de manière à agripper les câbles de traction. Cette poulie, solidaire du treuil ou du moteur Gearless et fait lors de sa rotation se déplacer l'ensemble cabine et contrepoids .

Réserves:

Distances disponibles pour assurer la sécurité du technicien en haut et en bas de la course. 

Sélecteur d'étages:

Dispositif mécanique, électromécanique ou actuellement électronique destiné à renseigner la manœuvre de la position exacte de la cabine.

Serrure:

Dispositif installé sur une porte destiné à interdire l'ouverture de celle-ci lorsque l'ascenseur n'est pas présent à l'étage.

Seuil de sécurité:

Dans le cas de cabine sans porte de cabine et pour éviter le coincement des pieds des utilisateurs entre la face lisse et la cabine, un dispositif d'arrêt d'urgence est installé sur le seuil du plancher de la cabine. Ce dispositif est soit un seuil rétractable équipé d'un contact de sécurité, soit un rayon photo-électrique. Lorsque ce dispositif est interrompu pendant la marche de l'ascenseur, une mémorisation est faite au niveau de l'appareillage pour interdire tous redémarrage intempestif de l'ascenseur contre la volonté de l'utilisateur présumé coincé.

Soupape de descente manuelle:

Dans le cas d'une centrale hydraulique, la soupape généralement peinte en rouge est destinée à faire descendre l'ascenseur en cas de panne de courant.

Surface utile:

Sur face de la cabine mesurée à 1 mètre au-dessus du sol sans tenir compte des barres d’appui éventuelles que peuvent occuper les passagers et les charges pendant le fonctionnement de l’ascenseur. 

Tambour de frein:

Pièce cylindrique fixée solidement sur l'axe de la vis du treuil. Lors de l'arrêt de l'ascenseur, les mâchoires de frein sont appliquées fermement sur celui-ci pour immobiliser l'ascenseur.

Treuil :

Ensemble du mécanisme d’entraînement des câbles ou chaînes de suspension de la cabine. Il se compose essentiellement : 

Tous ces organes peuvent être assemblés sur site

Valve hydraulique:

Soupape motorisée destinée à diriger l'huile vers le piston ou vers la cuve d'une centrale hydraulique. Cette valve est généralement commandée par une électrovalve pilote.

Vitesse nominale:

Vitesse de la cabine pour laquelle l’appareil a été construit et pour laquelle un fonctionnement normal est garanti par le fournisseur. 

Volant de dépannage:

Dans le but d'assurer le déplacement manuel de l'ascenseur, un volant de dépannage est généralement fixé soit sur l'arbre du moteur de traction soit sur l'axe du treuil. Certaines anciennes installations sont encore équipée d'un volant amovible. Celui-ci doit impérativement être replacé sur son support ( s'il existe ) qui est en principe équipé d'un contact de sécurité empêchant la remise en service intempestive de l'ascenseur.

Retour